film de sexe le sexe arab

.

Force sexe le sexe du sommeil

Qui sont les personnes interviewées, en quoi sont-elles représentatives d'un pays? La question qui leur est posée est en soi problématique. En opposant a priori les deux communautés, son énoncé n'induit-il pas un certain type de réponses? Film documentaire français de Yolande Zauberman avec la complicité de Selim Nassib 1 h Le monde abonnements Profitez du journal où et quand vous voulez.

Yolande Zauberman traque le politique dans la sphère la plus intime. En savoir plus et gérer ces paramètres. Yolande Zauberman traque le politique dans la sphère la plus intime A Tel-Aviv, à Jérusalem, dans des boîtes de nuit, dans des bars, Yolande Zauberman pointe sa caméra sur des jeunes Israéliens et leur demande: Le principe est simple.

Powered by Preview Networks. Derrière ce titre racoleur se cache une idée angélique, l'amour peut-il venir à bout du conflit israélo-palestinien? Yolande Zauberman La guerre à Paris , Clubbed to death s'arme d'une leica numérique avant de s'engouffrer dans la nuit de Tel Aviv pour poser cette question à des inconnus.

Beaucoup de gens l'ignorent mais un israélien sur cinq est arabe, un million cinq cents mille personnes, les enfants des palestiniens qui n'ont pas quitté le pays lors de la création de l'Etat d'Israël en Depuis ils sont victimes d'ostracisme ou dissimulés sous le masque de l'ignorance. En Israël, la question peu importe la valeur philosophique ou sociologique qu'on lui accorde peut donc légitimement se poser.

Par facilité sans doute, discrétion aussi et volonté de faire se délier les langues, la réalisatrice pose cette question dans le monde de la nuit. L'état d'ébriété semble constant chez les interviewés mais le flot de banalités auquel on pouvait s'attendre n'arrive pas, au contraire, on sent qu'il y a là quelque chose à explorer.

Pris à part, écarté du groupe, l'individu pense par lui-même ou du moins ne ressent plus la pression du jugement et se libère. On peut toujours avancer l'idée qu'il n'est nullement sincère ou honnête filmé en pleine nuit, bourré sans doute et aveuglé ou abruti par la lampe de poche qui l'éclaire, certes mais les réponses démontrent qu'il y a toujours étonnement, interrogation et réflexion Le documentaire prend la forme d'un micro-trottoir, l'arme du journaliste en manque d'inspiration.

En journalisme, le micro-trottoir n'a aucune valeur objective, il ne recoupe aucun fait, est souvent utilisé pour commenter un reportage sur la canicule ou sur la découverte d'un meurtrier qui partageait notre pallier. On l'utilise parce qu'on a rien à dire et parce que le langage de la rue a une saveur épicée agréable quand on la compare au discours archi-formaté du journaliste qui découpe ses mots et ses intonations pour ne faire plus qu'une et seule même voix effrayante.

Pour un documentaire, le micro-trottoir est quelque part une norme, on part toujours interroger des gens qu'on ne connaît pas pour en répondre à la question initiale?

Forcément l'image est difficile à regarder, floue la plupart du temps, la prise de son un peu pourrie, Zauberman ne s'embarrasse pas de faire une mise au point correcte, la seule chose qui l'intéresse, c'est de poser sa question et de la laisser vivre dans le cerveau brainwashé de ces jeunes qui peuplent les caves de Tel Aviv.

Elle démarre son sujet par une jeune femme qui déclare avoir fait l'amour avec un palestinien comme elle aurait posé un acte politique ça nous rappelle évidemment Le Nom des Gens , quelque chose de foncièrement anti-érotique déclare-t-elle.

Pour les israéliens, les réponses semblent plus évidentes, si la personne est belle et attirante pourquoi pas. Pourtant l'immense majorité d'entre eux a subi un service militaire extrêmement long durant lequel on a dû leur expliquer qui était l'ennemi.

film de sexe le sexe arab